Vendredi 19 octobre 2012

Pensée du jour

Nicolas Boileau

Un sot trouve toujours un plus sot qui l’admire.